loader

Publié le 04/03/2021 à 16:00. Autrice : Adela Naibova

Plusieurs villes du pays, comme Bakou ou Shaki, étant situées sur la Route de la Soie, l’Azerbaïdjan se fait connaître et reconnaître comme un des foyers emblématiques de la tapisserie mondiale depuis quelques siècles. Le tissage crée des liens au sens littéral comme symbolique surtout dans un État comme l’Azerbaïdjan, carrefour civilisationnel entre l’Est et l’Ouest, nourri par les cultures de trois grands ex-Empires (ottoman, perse et russe). Lesdits liens sont alors géographiques et temporels en plus d’être culturels...

Lire la suite...

loader

Publié le 26/02/2021 à 19:00. Autrice : Adela Naibova

Aujourd’hui, 26 février, jour de commémoration du 29e anniversaire du massacre de Khodjaly a une aura bien différente des commémorations précédentes. Depuis le 26 février 1992, les Azerbaïdjanais du monde étaient en deuil. 28 ans durant, à des échelles locale et internationale, ils se sont efforcés de répandre activement ce qui est communément appelé « la vérité du Karabakh ». Juristes, diplomates et historiens se sont efforcés de faire entendre raison à une communauté internationale qui semblait étrangement imperméable à leurs arguments. Face à cet échec, nous le savons tous, la « justice pour le Karabakh », la « justice pour Khodjaly », a été acquise sur le terrain par les armes lors de la seconde guerre du Karabakh qui a pris place de septembre à novembre 2020.

Lire la suite...

loader

Publié le 14/01/2021 à 17:00. Auteur : Mahir Huseynov

Envoyé de Dieu sur terre, fidèle combattant aux côtés des hommes pour la liberté depuis la nuit des temps ou portant sur son dos le grand héros Köroğlu en quête d’aventures, le cheval est plus qu’un équidé en Azerbaïdjan, c’est un véritable symbole et une source de fierté. Cela seul donne la clef de compréhension de l’attachement à cet animal domestiqué depuis des millénaires.

Lire la suite...

loader

Publié le 07/01/2021 à 18:00. Autrice : Adela Naibova

C'était un été chaud. La chaleur était pesante. Espérant une ombre, de la pluie, une brise, il leva les yeux vers le ciel. Le soleil l'aveugla. Dépité, il rabaissa la tête, soupira et son regard se perdit dans le champ qui se dressait en face de lui. Vide. Ce champ, jadis plein de monde, était vide. Il se remémora alors cette époque, si lointaine, qu’il croyait l’avoir rêvée. Il se rappela comme les enfants s’émerveillaient de le voir. Comme les amoureux caressaient tendrement ses pétales, comme les Achiks lui chantaient des chansons. Comme il était loué et idolâtré1. Il se rappela ces jours heureux qui précédaient les jours noirs. Lorsque le sang de la guerre peint en écarlate ses pétales immaculés. Lorsque le chant des rossignols fut remplacé par les coups de feu. Lorsque les flaques de pluie furent remplacées par des flaques de sang… Il se rappela comment un jour la vie lui avait sauvagement été ôtée lorsqu’une lourde botte l’avait piétiné. Sa tige cassée, ses pétales à terre, il avait laissé la vie lentement et douloureusement le quitter dans la boue et le sang. Puis, il avait ressuscité. Année après année. Revenant chaque fois à la vie avec de nouveaux espoirs. Avec un espoir de paix. Puis, un espoir de repos. Dans l'espoir d'entendre à nouveau les mélodies qui, fut un temps, le berçaient. Malgré la fatigue et les années qui s’écoulaient, il s’accrochait à cet espoir et à ce rêve. Vingt-six ans, vingt-sept ans, il avait peur de perdre le compte…

Lire la suite...

loader

Publié le 01/01/2021 à 16:00. Auteur : Delazad Deghati

L’aube s’annonce doucement. Il fait doux mais frais quand les premiers rayons du soleil me réveillent. Je sors du caravansérail où je m’étais arrêté la veille. Les autres voyageurs encore endormis ne m’entendent pas m’extirper de la planche de bois dure qui fut mon lit le temps d’une nuit. Je franchis le portail, les effluves rassurants des voyageurs font place à la brise glacée de cette région entre plaines et montagnes. Le froid ici a une odeur. Il sent l’aventure, la souffrance, l’exploration. L’odeur du froid matinal presque reposante m’absout. Je ressens sur mon corps, les souffles de la nature comme un baiser de bienvenue. Observant la plaine environnante, je me dirige vers l’enclos des chevaux. Quand je regarde le mien, il me semble le plus beau. On est toujours ainsi avec ses enfants, ses compagnons, ils sont les plus forts, les plus beaux, les plus extraordinaires. Solitaire, je parcours les routes de commerces sur son dos. Il est là soyeux, il a bu et mangé les quelques aliments déposés la veille. Après l’avoir caressé et m’être assuré qu’il allait bien, je retourne rapidement dans le caravansérail. Mes affaires en main, je quitte les lieux après avoir laissé les pécules que je devais pour la nuit. Je charge mon équidé des vivres et des biens que je présenterai ensuite de places fortes en marchés, de citadelles en oasis...

Lire la suite...

loader

Publié le 18/11/2020 à 13:00. Autrice : Adela Naibova

Si les frontières internationales sont fixées en prenant en compte divers facteurs comme l’histoire, l’ethnographie, la démographie, facteurs qui peuvent prêter à des interprétations subjectives, elles sont en revanche préservées grâce un élément qui ne peut prêter à débat : le droit. Le conflit du Karabakh a fait couler beaucoup de sang mais également beaucoup d’encre. Les deux parties arménienne et azerbaïdjanaise s’affrontent notamment sur des plateformes médiatiques en ayant recours à des arguments historiques. L’histoire de la région du Karabakh est aussi riche que complexe, elle sera abordée dans un autre article mais en attendant, que dit le droit ?



Lire la suite...

loader

Publié le 10/11/2020 à 16:30. Auteur : Delazad Deghati

Les tribunes des stades de football sont vides ces dernières semaines, que dis-je, ces derniers mois. Alors que sur la pelouse les joueurs continuent à mouiller le maillot, le lien avec le public est de plus en plus rare. L’Azerbaïdjan n’est pas épargné. Avec une augmentation exponentielle du nombre de cas de Coronavirus, les précautions sont d’autant plus nécessaires. En parallèle, le pays a fait face à l’intensification du conflit qui l’opposait jusqu’au cessez-le feu récent à son voisin arménien.


Depuis six semaines, les affrontements faisaient rage autour de la région du Karabakh. Située à l’Ouest de l’Azerbaïdjan, cette zone montagneuse est la source de tension entre les deux pays depuis plusieurs décennies. Un rappel historique vous a été exposé antérieurement et une présentation géographique vous sera proposée prochainement.

Lire la suite...

loader

Publié le 07/11/2020 à 15:00. Autrice : Adela Naibova

Le vendredi 21 octobre le Caspian Research Center a co-organisé avec les associations ESPOL Défense et À vos bancs de l’ESPOL Lille (European School of Political and Social Sciences) une visioconférence qui a été diffusée en direct sur Instagram. La thématique du conflit était le conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie et ses conséquences.

L’intervenant était Alban Claude, Secrétaire général du CRC et Normalien en histoire. La conférence était interactive, pendant une heure et demie, les auditeurs ont pu faire part de leurs remarques et poser des questions. Plusieurs aspects ont été abordés pour éclaircir ce conflit qui fait rage aux portes de l’Europe, qui a redoublé de présence dans les médias depuis le 27 septembre 2020 mais dont les racines sont bien plus anciennes.

Lire la suite...